Schaar critique la rage des données de la caisse maladie



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le délégué fédéral à la protection des données critique la collecte de données par les compagnies d'assurance maladie

Le commissaire fédéral à la protection des données, Peter Schaar, a massivement critiqué la pratique habituelle des compagnies d'assurance maladie pour la collecte de données auprès des assurés qui perçoivent des indemnités de maladie. Ici, "essayant délibérément de saper les mécanismes de protection des données dont nous disposons", a déclaré Schaar au diffuseur "NDR Info".

Dans les formulaires dits d'auto-divulgation, certaines compagnies d'assurance maladie demandent également des conditions générales relatives à l'environnement familial, aux projets de vacances ou à la relation entre l'assuré et l'employeur, rapporte le délégué fédéral à la protection des données. Schaar a exprimé des doutes considérables sur la légalité d'un tel interrogatoire des assurés incapables de travailler sur leur maladie et leur situation personnelle. "Nous avons un certain nombre de plaintes qui sont dirigées contre divers assureurs maladie", a poursuivi le commissaire fédéral à la protection des données et à la liberté de l'information.

Enquête non admissible auprès des assurés Selon le délégué fédéral à la protection des données, une enquête exhaustive auprès des assurés dès qu'ils perçoivent une indemnité de maladie doit généralement faire l'objet d'une évaluation extrêmement critique. Cela ne doit être effectué qu'en cas de doute sur l'incapacité de travail et doit se référer à des «faits concrets». Selon Schaar dans une interview avec le "NDR Info", seules des questions telles que "Y a-t-il une incapacité de travail?", "Combien de temps cela fait-il?", "Pouvez-vous dire quand cela se terminera?"

Les compagnies d'assurance maladie tirent parti des mécanismes de protection des données Selon le commissaire fédéral à la protection des données, les compagnies d'assurance maladie sont bien conscientes de leur comportement juridiquement contestable. Par exemple, ils retiraient généralement les questionnaires si l'assuré posait des questions sur la base juridique de la collecte des données ou s'il voulait de l'aide pour la protection des consommateurs. "Je ne peux pas imaginer que les assureurs-maladie impliqués ici puissent affirmer sérieusement qu'ils opèrent dans la fourchette légalement autorisée", a souligné Schaar. «J'exige que les compagnies d'assurance maladie se conforment à la loi et aux règlements», a déclaré le délégué fédéral à la protection des données. (fp)

Continuer à lire:
Problème grave avec la carte de santé électronique

Image: Gerd Altmann / ordinateur portable: metalmarious / pixelio.de

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Best Of RAGE #2 RAGE, INSULTES..


Article Précédent

Grand risque de confusion lors de la collecte d'ail sauvage

Article Suivant

Diminution de la mortalité infantile